Taupe 5 : Expressions Canadiennes

 « Fin Dieu, y drache ! Ch’est toudis l’même cos’ din ch’nord ! » Ces mots, les Nordistes les ont tous déjà entendus de la bouche de leurs grands-parents. Si ils peuvent être un peu perturbants pour ceux qui ne sont pas de la région, alors on imagine que pour nos internationaux ça ne doit pas être de la tarte ! Pour équilibrer la balance, Tics&Tics dédie son 3ème Taupe 5 aux meilleures  expressions Canadiennes, confiées par nos envoyées spéciales Malorie, Mélanie et Isabelle … On s’en régale !

 

5 : Être « fru »

Celle-ci, on a du mal à la comprendre au premier abord. Pourtant, c’est aussi l’une des plus dangereuses : Si une Canadienne est frue, ne l’approchez pas et sauvez-vous ! C’est qu’elle est énervée, voire furieuse. Et Dieu sait de quoi est capable une Canadienne en colère …

4 : « L’avant-ville »

Et quand on est sur les nerfs, il n’y a pas de meilleur moyen de se détendre que d’aller à un avant-ville ! Non, il ne s’agit pas d’un site historique ni d’une ville dans Pokémon, mais leur façon de dire qu’ils vont à un before, à un apéro. Attention cependant, l’expression est propre à la ville de Trois-Rivières, le foyer de nos Canadiennes préférées !

3 : « Je suis sur la brosse »

Quand on va à l’avant-ville, il arrive souvent de se retrouver sur la brosse; On l’a compris, il s’agit là d’une façon toute mignonne et innocente de dire qu’on est complètement déchiré. Rien à voir avec le ménage donc, même s’il n’est pas rare de passer la raclette après avoir été sur sa brosse …

2 : « Être magané »

C’est quasiment indissociable : Lorsqu’on est sur sa brosse, on termine toujours magané le lendemain. Eh oui, le terme gentillet est associé à la gueule de bois, voire à la fatigue en général. Pour le coup, quelqu’un de magané, c’est plutôt drôle à voir. Mais vigilance : les Canadiennes sont souvent maganées et frues en même temps …

1 : « Passer tout droit »

La phrase semble sortie de la bouche d’un moniteur d’auto-école. Pourtant , son sens, nous le connaissons tous et sommes nombreux à en être adeptes : c’est un synonyme de sécher les cours car on a pas su se lever ! C’est vrai qu’après une grosse soirée, et pour le peu qu’il fasse « full pas beau » (Qu’il fasse moche, en gros), on passe tout droit à chaque fois !

Fouinement vôtre,

Antoine S, avec l’aide précieuse de Mélanie et Malorie.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s